img

Le Pays de l'Anjou bleu

La forme juridique du Pays de l’Anjou bleu est le PETR du Segréen (2015).

En France, un pôle d’équilibre territorial et rural (PETR) est un établissement public regroupant plusieurs établissements publics de coopération intercommunale associés dans un périmètre territorial donné sous la forme d’un syndicat mixte. C’est le pendant du dispositif de pôle métropolitain, dans le sens où il permet la coopération entre des territoires ruraux et des petites et moyennes villes.

Le Pays de l’Anjou bleu est composé de la communauté de communes des Vallées du Haut-Anjou (16 communes) et de Anjou Bleu Communauté (12 communes), ce qui représente 28 communes au total et environ 70 000 habitants. Le Pays assure le lien entre ces communes et leurs communautés de communes grâce à des réunions régulières entre les élus qui les composent, par le biais du Bureau Syndical et du Comité Syndical. A cela s’ajoute le Conseil de Développement (CODEV), une instance consultative qui invite la société civile à participer aux réflexions liées au développement du territoire.

En d’autres termes, le Pays de l’Anjou bleu vise à donner une cohérence au projet de son territoire. Dans ce cadre, il est amené à organiser des services aux habitants et à exercer des missions de développement. C’est en fait un outil au service de ses habitants et de son bassin de vie, tant au niveau culturel, que social, touristique, urbanistique ou encore au niveau de la planification territoriale.

En résumé, le Pays de l’Anjou bleu fait en sorte que votre quotidien soit plus agréable, que vos soirées soient inattendues et que vos yeux soient émerveillés !